•  

Masquer les détails du programme
  • |
  • Lundi 2 Avril

  •  {{likecount}}
  • Partagez

Description du programme

C’est passionnant mais ça commence à devenir très pointu et parfois difficile à suivre si on manque de sérieuses références sur les philosophies orientales et la psychanalyse. Il y est beaucoup question de Yung notamment et son rapport à la pensée indienne. Yung qui pratiquait le yoga et le connaissait de l’intérieur. La notion de « Soi » dépasse sa manifestation psychique et relève de la métaphysique. Le brahman permet de nous augmenter. Cette augmentation pourrait être la création de l’univers. Michel Cazenave offre une lecture passionnante de la grandeur métaphysique de l’hindouisme. Rappelons pour ceux qui l’auraient oublié ce qu’est l'ātman. C’est une des notions clés de la pensée indienne, une des plus anciennes attestées aussi. Sa signification première a sans doute été celle de « souffle vital » (en allemand : Atem). Eu égard à son usage comme pronom réfléchi, à l'accusatif, en sanskrit, l'habitude s'est prise de la rendre par « Soi » (en anglais : Self ; en allemand : Selbst). Sa grande originalité, par rapport aux conceptions grecques et occidentales en général, est de revêtir, au moins dans certains contextes, une signification à la fois personnelle et transpersonnelle ou cosmique, comme si l'âme individuelle pouvait être en même temps l'âme du monde. À travers toute l'histoire de la philosophie indienne, elle a constitué une pomme de discorde entre doctrines brahmaniques, qui toutes l'admettent, et doctrines bouddhiques, qui la rejettent unanimement. « Le sous-continent indien est sans aucun doute l'un des lieux de la terre qui a vu fleurir le plus grand nombre de courants religieux et philosophiques, sol fécond où la réflexion métaphysique, au sens le plus noble de ce terme, n'a cessé d'aller au bout d'elle-même et de se dépasser. C'est dans les Upanishads qu'une part de cette pensée, confrontée des siècles durant à ses propres abîmes et à la réalité ultime, va se cristalliser. Les Upanishads, que deux termes sanskrits, l'Atman et le Brahman, illuminent comme de véritables condensés de sens, mais d'un sens qui transgresse allègrement les frontières de notre raison commune. »

Commentaires


VIDÉO RECOMMANDÉE

{{newclasses.title}}

avec 
avec N/A

{{newclasses.story|limitTo: 120}} ...

  --:--  {{newclasses.played_count}}  {{newclasses.fav_count}}